mardi 10 février 2015

Utopique Atlantide de Adeline Neetesonne


Synopsis:

Karine Leblanc, étudiante en langues étrangères, se retrouve propulsée, bien malgré elle, sur l'île mythique d'Atlantide alors que celle-ci est en pleine perdition. Après des débuts chaotiques dus autant à son nouvel environnement qu'à une parfaite incompréhension des évènements qui l'y ont amenée, cette jeune femme sera finalement convaincue de la nécessité de sa présence en ce lieu étrange et aura pour seul objectif de sauver ce continent ainsi que ses habitants, parfois hostiles, dans l'unique but de pouvoir enfin rentrer chez elle. Mais rien n'est jamais certain et de nombreux obstacles se dressent sur sa route... Entre la présence de bêtes étranges et la peur irraisonnée des Atlantes, Karine finira par comprendre que, quelle que soit l'issue de son voyage, jamais elle ne pourra reprendre son ancienne vie....


Mon Avis:


Un récit que j'ai découvert grâce aux éditions Sharon Kena qui m'ont fait les envois de ce livre lors de leur opération Pick & Read. Ce partenariat est le premier pour moi autant vous dire que j'ai là pression.

L'histoire en elle-même m'a beaucoup plu, même si elle ne m’a pas transcendée. Karine une jeune étudiante en langue, toujours habitué à l'excellence par son travail, se voit offrir par ses parents un voyage en Italie. Un moyen pour elle de se détendre, de profiter de la vie, tout en perfectionnant son italien. Le début de ce voyage se passe très bien puis Karine rencontre dans ses rêves Platon (oui oui le vrais, celui à qui on doit de nombre  livres)
Il demande à la jeune femme de sauver Atlantide, son rêve se transforme en cauchemar. Karine ne souhaitent pas gâcher ses vacances continue ses activités, elle revoit Platon dans ses rêves qui lui demande la même chose
Épuisé Karine est moins attentive lors de ses déplacements à Rome et se fait renverser par une voiture. Plonger dans le coma son corps est  rapatrié à Bordeaux auprès de sa famille. Quand à Karine la voici arrivés sur Atlantide auprès de Platon. Un paysage de désolation s'offre à elle tout est ravagé Karine commence donc son périple avec Platon, pour seul informations elle doit traverser l'île pour se rendre au temple de Poséidon.
Durant ce trajet elle rencontre Aron un jeune garçon qui a perdu sa famille lors de la destruction de leur village, très vite ces deux compères ne se quitte plus.
Un parallèle très intéressant ai fait entre Karine »d’ Atlantide » et Karine à Bordeaux. La mère de celle-ci ne quitte plus la chambre de sa fille la priant de revenir vite. Dans ses rêves la jeune femme entend la voix de sa mère dans ce parallèle on remarque également que ce qui blesse Karine dans le monde mythique la blesse également dans le monde réel pourtant son état médical reste stationnaire.
L'auteur nous offre une vision entre les deux mondes très intéressant
Au fil de son aventure Karine rencontre d'autres personnages qui auront plus ou moins d'importance Carlam un des chefs de village aide Karine un temps avant de disparaître comme Platon. Toujours accompagné du jeune Aaron elle continue sa route rencontrant des difficultés et des villageois en colère
Eradon, l’un des villageois fait partie de ces nouveaux compagnons de route. Au fil des épreuves rencontré sur le trajet, le jeune Aron se retrouve par « un tour de passe-passe »  (je ne vais pas tout vous dévoiler) dans le monde Karine à Bordeaux ou une fois à l'hôpital il retrouve la jeune femme plonger dans le coma. Il rencontre sa maman avec qui il se lie.
Sur ce je ne vous en dirai pas davantage sur ce qui arrive à Karine, à sa maman et à son jeune compagnon de route. Je ne vous dirais pas non plus si elle a réussi à sauver Atlantide sans quoi vous n'aurez plus envie de lire ce récit.

Ce qui me manque dans ce livre c'est de l'histoire, certes les désolations de ce monde mythique sont très bien mais j'aurais aimé un peu plus de description. Plus de description sur les personnages leur caractère leur vie. Seule Karine a eu droit à une petite description d'elle au premier chapitre. J'aurais souhaité aussi en connaître un peu plus sur la vie des Atlantes par moment nos compagnons de voyage s'installe et discutent avant de reprendre la route, oui mais de quoi ont-ils parlés, j'aurais aimé que Karine pose des questions sur comment était la vie avant les catastrophes où nous donnant un peu plus son ressenti. Il a fallu attendre le chapitre 18 (sur 22) avant d'avoir un peu d'histoire de l'Atlantide sur le temple de Poséidon ou se rend nos voyageur, mais cela n'engage bien sûr que mon point de vue et ne gâche en rien l'histoire.
Pour finir un petit mot sur la couverture je l'ai trouvé très jolie et attrayante certes, mais elle ne reflète pas l'histoire, nous pourrions penser que le personnage est Karine mais les descriptions de la jeune femme et l'image ne correspond pas selon moi. Je ne me prononce pas d'habitude sur les couvertures de livres dans mes avis écrit mais comme il s'agit  d’un livre envoyé par les éditions SK il m'a semblé important de le faire.
Pour finir je vous souhaite une très bonne lecture une bonne découverte






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire